Les différents outils de la MTC

 

La médecine traditionnelle chinoise est un ensemble de techniques recommandées par l'Organisation Mondiale de la Santé et utilisées pour traiter divers déséquilibres énergétiques.

Parmi ces techniques on retrouve :

  1. L’acupuncture

 

C’est la technique issue de la Médecine Chinoise la plus connue et la plus pratiquée en France

et en Europe mais aussi le plus précis des outils énergétique.

L’acupuncture s'appuie sur le réseau énergétique des méridiens, véritable cartographie

du corps humain. 

Suite au bilan énergétique, les aiguilles sont posées sur des points précis pour maximiser

l’activité énergétique des organes ou stimuler la circulation énergétique selon les besoins.

Le praticien peut choisir des points pour leur propre action ou des associations de points pour des actions combinées.

 

Identifiée comme une Médecine traditionnelle par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’acupuncture a été inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO le 16 novembre 2010.

Les aiguilles utilisées sont stériles et à usage unique.

2. La moxibustion

Le « moxa » est une sorte de cigare à base de feuilles d’armoise utilisé pour chauffer des zones de la surface du corps ou des points d’acupuncture.

 

Cette stimulation thermique sur les méridiens fait circuler les énergies et soulage une grande variété de troubles et de douleurs.

 

La moxibustion est pratiquée en fonction de la saison et du terrain énergétique du patient au moment de la séance.

3. Le WaiQi (lampe chinoise)

 

La lampe Wai Qi est une lampe chauffante développée et utilisée en Chine.

Le cœur de la lampe est constitué d’une plaque minérale circulaire recouverte

de 33 minéraux, dont la présence chez l’homme est essentielle au

bon fonctionnement du corps (Fe, Se, Mn, Cu, Ni, Si,…).

 

Cette plaque, activée par la chaleur émet un rayonnement infra-rouge particulier

présentant une similitude avec celui émis naturellement par le corps humain en bonne santé.

 

Selon les concepts de la Médecine Traditionnelle Chinoise, son action potentialise les fonctions du Qi (énergie) et du sang, réchauffe et favorise la régénération des tissus, tout en ayant une action de détente et de recharge énergétique

Le thérapeute la dirige principalement vers la poitrine, le ventre, les pieds, les reins, la région lombaire ou le milieu du dos.

La chaleur et le rayonnement électromagnétique de la lampe chinoise sont particulièrement utiles pour la prévention des affections automnales et hivernales dues à la prédominance du climat froid et humide et l’affaiblissement de l’organisme.

femmesouslampeold.gif

4. Les ventouses

 

En créant le vide à l’intérieur de la ventouse, l’aspiration de la peau provoque une dilatation        des pores et des vaisseaux sanguins superficiels  et entraine un afflux sanguin massif.

La décompression ainsi obtenue permet de chasser du corps le froid/vent/humidité ou                chaleur considérés comme des déséquilibres responsables de maladies, mais aussi                     d’améliorer la circulation du Qi et du sang, de décongestionner une zone douloureuse et            d’éliminer les toxines.

Selon la stratégie de soin choisie, les ventouses peuvent être posées sur des zones                      douloureuses ou sur des points d’acupuncture  et peuvent être fixes ou mobilisées, afin de        créer une sensation de massage sur une zone prédéfinie.

Contre-indications

En générale il n’y a pas d’effets secondaires, mais il faut faire attention dans les cas suivants :

  • Ne pas utiliser sur les enfants de moins de 4 ans, en cas de grossesse et sur les personnes faibles ou sous traitement par anticoagulants

  • Ne pas utiliser en présence de tumeur maligne ou bénigne, de varices, eczéma, grande quantité de grains de beauté ou lésion sur la zone à traiter

5. La Pharmacopée 

 

La Pharmacopée est basée sur un savoir et une expérience de plus de 2000 ans et comporte

un large éventail de plantes médicinales comprenant, racines, plantes, graines, champignons

ou écorces. Les plantes sont d’une traçabilité et d’une qualité indéniable grâce à la mise aux

normes Européennes et Internationales.

L’approche chinoise peut être difficilement comparée à notre Phytothérapie Européenne,

en effet, la pharmacologie occidentale utilise généralement un ingrédient actif pour résoudre

un problème. La Pharmacopée chinoise utilise plusieurs plantes en même temps, ce qui

constitue une « préparation », leur synergie accentue les effets thérapeutiques et minimisent les effets secondaires.

 

La pharmacopée est communément utilisée en complément de séances d’acupuncture dans le but d’améliorer l’efficacité de votre traitement. Prise de manière plus récurrente que les séances d’acupuncture, la pharmacopée aura pour fonction de nourrir et tonifier les énergies, les organes ou les liquides déficients dans l’organisme. On l’utilise plus généralement pour les pathologies de type chroniques.

 

Bien que certaines plantes ou préparations puissent être achetées commercialement et consommées comme automédication, dans la plupart des cas, elles sont prescrites par des acupuncteurs ou des praticiens de la médecine chinoise. 

Quelques exemples de plantes utilisées : la Racine d’Astragale (HUANG QI) tonifie le Qi (ex : fatigue générale), les boutons de Rose chinoise (YUE JI HUA) nourrissent le sang et favorise sa circulation (ex : Régularise les menstruations) ou encore le Rhizome de l’Igname (BEI XIE) draine l'humidité (ex : rétention d’eau)